« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?

Photo



Descriptif du profil


Humeur
(we pluvieux : o()



Asmara  

Clique pour agrandir

we pluvieux : o(
Couleur de personnalité

Date d'inscription
25 Juillet 2011

Dernière reconnexion
22 Octobre 2017 - 01h42

Ses sorties favorites
 
 
 
 
 
 

Fiabilité
0 1 0 0
  100%
Infos perso
Classements
Prénom : Asmara
Sexe : Femme
Situation : Non renseigné
Date de naissance : 03 Avr 1970 (47 ans)
Localisation : Quartiers Rive gauche

Ils ont plein d'idées ;)n°6 (+2)
Les + populaires !n°62 (+4)
Y a pas plus ouverts !n°71 (-33)
Son petit mot

http://hameaudesherissons.fr/index.php?id_page=index.php

 

 PROTEGER LES HERISSONS 

 

 

 

Mes prédateurs naturels sont : le blaireau, le grand-duc et le renard. On ne peut malheureusement pas faire grand chose pour me protéger d'eux... La nature est ainsi faite...

Aujourd'hui nous vivons en majorité dans vos jardins, mais nous n'y sommes pas pour autant en sécurité, car de nouvelles menaces sont apparues : l'homme et les chiens mal éduqués...

L'urbanisation à fait de moi un être fragile ! Dans l'incapacité de pouvoir passer de jardin à jardin (lorsqu'ils sont entièrement clôturés), je prends un autre chemin, je fais des détours parfois dangereux.
À découvert, sans protection, je suis vulnérable, à la merci de tous les dangers : véhicules, engins de travaux, chutes dans les caniveaux ou les fossés trop abrupts, humains mal intentionnés, chiens, etc.

Je vis en “tribu” et, pour la survie de l'espèce, j'ai besoin d'échanger mes gênes avec d'autres groupes. Sans cet échange, nous sommes voués à nous reproduire entre nous... cela peut provoquer à moyen terme un problème de consanguinité... et puis mon terrain de chasse ne se limite pas à un jardin

 

HERISSON

 

Petite boule de poils hirsute, le hérisson attire toute notre sympathie par sa dégaine unique et son adorable minois qui apparaît entre ses pics hérissés… Mais si ce petit mammifère a une place de choix dans l’imaginaire des enfants, il est surtout un allié précieux pour le jardinier. Insectivore, il dévore les araignées, les escargots, les limaces, les vers et même les batraciens ! Véritable insecticide naturel surpuissant, il est pourtant menacé et a de plus en plus de mal à déjouer les obstacles de la vie moderne. Quelques conseils pour protéger les hérissons de son jardin.

 

Pour l’aider à survivre et à se reproduire, plusieurs gestes simples sont recommandés. Au jardin, il aime les haies et les tas de feuilles, et doit pouvoir circuler facilement : on peut aménager des haies, éviter de brûler les feuilles et aménager des passages. Le hérisson a besoin de nourriture : l’utilisation d’insecticides et d’anti-limaces lui est fatale. On peut lui donner des restes de repas ou des croquettes pour chats, mais il ne faut jamais lui donner de lait (il est intolérant au lactose) et ne pas l’habituer à être nourri, pour ne pas perturber ses instincts de chasse. Dans les piscines ou les mares, une petite planchette lui permet de sortir de l’eau… Enfin, on peut lui aménager un abri avec une simple cagette renversée et l’aider à passer à l’hiver en ne le dérangeant sous aucun pretexte !

 

MERCI !!!

 

 

 

 

Protéger
les herissons


.
Mes prédateurs naturels sont : le blaireau, le grand-duc et le renard. On ne peut malheureusement pas faire grand chose pour me protéger d'eux... La nature est ainsi faite...

Aujourd'hui nous vivons en majorité dans vos jardins, mais nous n'y sommes pas pour autant en sécurité, car de nouvelles menaces sont apparues : l'homme et les chiens mal éduqués...

L'urbanisation à fait de moi un être fragile ! Dans l'incapacité de pouvoir passer de jardin à jardin (lorsqu'ils sont entièrement clôturés), je prends un autre chemin, je fais des détours parfois dangereux.
À découvert, sans protection, je suis vulnérable, à la merci de tous les dangers : véhicules, engins de travaux, chutes dans les caniveaux ou les fossés trop abrupts, humains mal intentionnés, chiens, etc.

Je vis en “tribu” et, pour la survie de l'espèce, j'ai besoin d'échanger mes gênes avec d'autres groupes. Sans cet échange, nous sommes voués à nous reproduire entre nous... cela peut provoquer à moyen terme un problème de consanguinité... et puis mon terrain de chasse ne se limite pas à un jardin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Quelques caractéristiques de sa vie et ses principaux centres d'intérêts...
Langue

Je parle anglais
Activités physiques

Marche - Balade
Activités culinaires

Pique-nique
Brunchs
Amateur de café
Amateur de thé
Amateur de vin

Divertissement / infos

Télévision
Shopping
J'aime la culture/cuisine

Française
Nature

Jardinage - Plantes
Mer - Plage

Séjours

Partir en week-end
Partir à l'aventure
Evénements

Happening - Anniv'
Parcs d'attractions
Châteaux - Monuments
Foire - Salon
    Pour :
  • Lui envoyer un message privé
  • Voir la liste de ses futures sorties
  • Savoir si tu l'as déjà croisé lors d'une sortie

  • Connecte-toi !
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0492s